Bien choisir son matériel de musculation

Equiper son cabinet de kiné, c’est une tâche difficile. La présence de nombreux matériels est nécessaire afin de pouvoir fournir une thérapie adéquate aux patients. A part la table de massage, les électro stimulateurs et les divers produits d’hygiène et de soins, il faut aussi l’équiper en matériels de musculation. Ces derniers sont utiles à la réalisation des séances de rééducation fonctionnelle et il faut les choisir avec soin. Découvrez les équipements dont vous devez disposer.

Les matériels de base à avoir impérativement

La plupart des patients qui ont besoin d’une rééducation fonctionnelle doivent renforcer certains muscles de leurs corps. Voilà pourquoi, la présence d’un banc de musculation dans la salle de kinésithérapie est plus que requise. L’avantage de ce matériel, c’est qu’il permet de travailler efficacement et de façon isolée différents groupes musculaires en limitant la mobilisation du corps. Le vélo de rééducation est également indispensable. Il faut seulement le régler en fonction de l’effort que le patient peut fournir et du résultat à atteindre.

Puisqu’en tant que kinésithérapeute, vous serez également amené à traiter les troubles d’équilibre, il vous faut un plateau de proprioception. Connu aussi sous le nom de planche d’équilibre, il permet de rétablir la coordination, la motricité et la stabilité des muscles. Vous pouvez également compléter vos équipements avec de l’espalier en bois, du bosu et des tapis de kinésithérapie.

Les petits équipements spécifiques

En général, les patients qui font du kiné sont restés immobiles durant un bon bout de temps. Cela a engendré une perte conséquente de la masse musculaire. Ils ont donc besoin d’une vraie remise en forme et l’entraînement doit être régulier. Quant aux efforts, il faut qu’ils soient progressifs. Pour leur venir en aide, un kinésithérapeute a besoin de se servir des équipements utilisés par les particuliers et les professionnels sportifs.

Pour commencer, il y a la natte de gym sur laquelle, les patients peuvent effectuer les divers exercices de gainage. La bande de training et l’élastique de tonification sont aussi nécessaires. Au fur et à mesure où les patients retrouvent la forme, il faut les aider à développer leur endurance avec des haltères et des appareils à charge guidée. Le poids à supporter est à augmenter petit à petit. Les barres de traction sont aussi utiles lorsqu’ils ont fini par gagner en masse musculaire.

Les matériels de relaxation et d’étirement                               

Même si la kinésithérapie n’est pas un simple entrainement mais plutôt un traitement, il faut respecter une règle d’or : la musculation s’associe toujours à l’étirement. En général, quelques exercices pratiques permettent d’atteindre le résultat escompté. Mais certains patients ne peuvent pas les réaliser tout seul. Voilà pourquoi, il faut leur offrir l’outil dont ils ont besoin.

C’est le cas des planches d’inversion. Elles permettent de réaliser différents mouvements ayant un effet d’étirement naturel. Ils optimisent également la circulation sanguine et favorisent le fonctionnement du système lymphatique. Il se trouve qu’une inversion peut soulager immédiatement les petits maux générés par la fatigue. En d’autres termes, c’est le matériel à utiliser pour se relaxer après les efforts.